Dieu, repense ton prototype!!!!

Publié le par houda zekri

Prière de ...

 

 

Dieu devra repenser son modèle,

                                  son prototype, qu’il avait choisi de nommer sur un coup de tête et parce qu’il manquait sûrement de vocabulaire : Adam !!

Il devra créer des modèles plus automatisés, plus apathiques, plus stables ; une espèce qui ne connaît pas le manque et n’a donc ni besoins ni passions et ne connaît par conséquence pas,

                   la douleur.

Pourquoi a-t-il créé l’homme à son image et à sa ressemblance ?

Est-ce qu’il souffre, lui ?

Est-ce qu’il connaît le manque et la douleur ?

Est-il si humain ?

          si petit      ?

          si prisonnier de ses instincts et de ses besoins ?

Pourquoi Dieu a-t-il eu la satanée idée de créer Eve ?

            Pour qu’elle constitue une « aide » pour Adam ?

            Pour créer le (s) Sentiment (s) ?

            Pour fabriquer l’amour ?

Est-ce que Dieu est sadique ? Aime-t-il à contempler les arènes de la passion se déchaîner dans une libation de larmes ?

                                                Aime-t-il les cris étouffés ?

                                                                les sanglots meurtris ?

                                                                les gorges sèches ?

                                                                les cœurs transpercés ?

                                                Aime-t-il les yeux abîmés ?

                                                Aime-t-il les brisures ?

                                                                les cassures ?

                                                                les déchirures ?

 

 

Aujourd’hui, Dieu des Cieux ;

Je te conjure de fabriquer une autre race d’hommes, à qui tu feras remplacer le cœur par une pompe à sang métallique, et à qui tu ôteras tout sentiment d’Amour

                                                                                                         ou

                                                                                                    de Haine

Les Hommes et les Femmes ne chercheront plus à unir leurs corps

                                                                               à mélanger leurs salives

                                                                                              et leurs sèves

Le Romantisme restera dans les musées

Il n’ y aura plus de crimes passionnels

La lingerie fine sera dé-fi-ni-ti-ve-ment rangée dans les placards

Il n’y aura plus de phéromones, plus de fragrances, le rhume sera le lot quotidien de tous

Les spermatozoïdes se promèneront dans la nature sous forme de têtards volants que l’on attrapera à sa guise selon les lois de l’offre et de la demande du marché « reproductif »

Les ovules seront des truffes que des truies expertes déterreront pour satisfaire les banques fallopiennes.

Il n’ y aura plus d’orgasmes

Les hommes n’éjaculeront plus

Les femmes n’attendront plus désespérément des caresses qui ne vendront pas...

Dieu !!

Supprimez les seins des femmes !!

                  les rondeurs !!

                  les ravins et les vallées !!

Otez les protubérances !!

Faites-nous plats !!

Sans âmes

Sans cœurs

Sans vagins

Sans pénis

Juste des planches, qui se meuvent sur leurs deux pattes

         des planches si ternes, si prévisibles...

 

            La Séduction de nous, tu ôteras !!!

            L’Amour de nos cœurs, tu supprimeras !!!

            L’amour de notre sans bouillonnant, tu anéantiras !!!

 

Dieu est si Clément...

              si Miséricordieux

Il saura nous protéger, il fera tomber son déluge sur nos

corps enflammés,

et de ces mêmes corps embrasés,

bourgeonneront

des masses,

ni adipeuses, ni musclées :

Des masses flottantes qui vivent, parce que c’était inscrit un jour, sur une table de Loi...

Des masses qui ont en horreur tout contact

Des masses travailleuses, bourdonnantes et mécaniques...

Voilà Dieu, mon Dessin pour toi.

 

Ton omniscience n’est rien

Ton omnipotence ne sert à rien

Tu dis que tu es partout, prouve déjà que tu es quelque part,

            en fabriquant à nouveau des êtres qui sauront parfaits parce qu’ils ne connaîtront pas le manque.

            Leurs mouvements seront circulaires et permanents

            Des êtres qui pivoteront dans le manège de la vie sans chercher à attirer la sympathie d’un autre « atome »qui se meut autour d’eux.

            Des êtres unisexués ;

            Il n’y aura ni mâle

                              ni femelle

                              ni mal-heur

                              ni de chromosome X

                              ni de chromosome Y

 

Tout se reproduira par le Verbe

Tout se multipliera grâce à ta seule Parole

Est-il besoin avec ta Force d’avoir recours à des stratagèmes reproductifs si terrestres pour perpétuer l’espèce par toi, créée ?

 

On dit que tu es Amour,

Sois Vide,

Et laisse nous l’Espace entier !!

Cède ta place à des créatures qui ne te ressembleront pas !!

Tu as choisi le ciel pour demeure, connais-tu les hommes et leurs soucis ?

Dieu, tu n’es qu’une idée élitiste,

                           Un brouillard qui sème le trouble et la discorde

Tu aimes qu’on se batte pour toi

Meurs !!

    et

Laisse les hommes libres !

Enlève- nous ce fardeau que tu nous a collés, ce besoin d’amour et de reconnaissance !!

Dieu,

Pour la dernière fois, je t’en supplie ;

Fais de nous des machines dont le métal ne remplacera certes pas la chair, mais qui solidifiera et refroidira en nous tout sentiment !

Dieu !

« Je ne sens rien.

   Je ne res-sens rien

            donc

   je suis. »

 

Paris, le 12 juillet 2007

Houda ZEKRI

Publié dans philosphiquement autre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article