Etre amnésique ; une volonté

Publié le par houda zekri

Etre amnésique ; une volonté

 

 

Prétendre t’aimer

Est un blasphème

Sur ce cœur, le mien,

Jetons l’anathème

Et fleurissons sa tombe,

De chrysanthèmes

En moi le regret,

Cru, cruel et blême

Blafard, meurtri

Gît à même le sol

 

Prétendre ne pas l’aimer

Est un blasphème

Dans ce filet,

Que de péchés, j’ai pêché :

Mensonges, mensonges,

Jusqu’à la lie

 

Sur ce visage,

Brisons le verre,

Afin que soit ôtée l’Innocence,

De ce visage,

Sans âge,

De ces yeux qui pétillent

Et qui pillent,

Le repos d’un homme,

Qui a livré son âme,

A une femme,

Arrachons la peau

Ecartelons les âmes,

Emasculons les hommes

Châtrons l’univers

Prétendons :

Savoir aimer

Prétendons

Exister

 

 

 

 

 

 

 

 

Prétendre

Est mon essence

Je suis factice

Tu crois me toucher

Prétendre te connaître

Jamais

Je préfère t’oublier

Le 10/09/01

ZEKRI Houda

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article